mix carte postale sonore Massy

... émission sur Fréquence Paris Plurielle 106.3 - les 1er et 3e vendredis du mois, de 16 h 30 à 18 h 00...

mercredi 26 janvier 2011

Nos amis de la Cie Un excursus presente:








Parenthèse d'Hiver par Un Excursus
Actualités
Atelier-Résidence de Belloc (Ariège) Depuis l’été dernier, Un Excursus a ouvert une « antenne » en Ariège, où se déroule actuellement un temps de création autour du spectacle Uju (contes coréens). Dans le charmant hameau de Belloc, l’ancienne école est mise à la disposition de la compagnie, par la municipalité de Betchat. Ce lieu n’est pas une salle de spectacle mais un atelier de fabrication et un espace de répétitions dédié à la marionnette. Ouvert à tous, vous pourrez assister à des séances de présentations de maquettes, des rencontres, des ateliers ou des stages. Contact Maëva Grandamme au 05 61 04 88 46 Stage de marionnettes dansantes, fabrication et initiation à la manipulation Proposé par Maëva Grandamme et animé par Ulrich N'Toyo. Un premier essai pour ce stage de marionnettes en Ariège ! Ouvert aux adolescents et adultes, vous pourrez y découvrir une pratique artistique originale : la marionnette dansante, de tradition congolaise. >ven.21 au merc.26 fév. Atelier-Résidence de Belloc / Ariège Contact Maëva Grandamme au 05 61 04 88 46
Héros d’innocence et de liberté : Cornelius Dupree Jr.
Bouleversés par l'histoire de Cornelieus Dupree Jr. et dans le désir d’en faire récit prochainement dans un film documentaire, nous avons ouvert une page "Fans de" sur Facebook afin de parler d'innocence et de liberté. Véritable symbole vivant de l’injustice, cet américain a été condamné à tort, sans aucune preuve tangible. Il a toujours clamé son innocence. Il est resté 30 ans dans une prison texane pour rien. Il est libre depuis le 5 janvier 2011.
En Préparation
Né(e)s de ta lèvre - Mémento d’un théâtre du dépassement Un quatuor d'acteurs sur scène et plusieurs artistes-témoins à l'écran (parmi lesquels Jeanne Balibar, Philippe Torreton, Julie Brochen, Eric Génovèse, Cécile Samie et Frédéric Fisbach), tous NE(E)S DE LA LEVRE de l'enseignement de Madeleine Marion, qui se relayent, dans un allez retour "in vivo - in vitro", afin de rendre pleinement active, le temps d'une soirée, la mémoire de cette pédagogue. Mise en scène Barbara Bouley-Franchitti, conseiller artistique Gaël Baron, lumières Vincent Gabriel. Avec les comédiens Renaud Danner, Marie Desgranges, Marion Casablanca & Loïc Risser et avec la voix de Madeleine Marion. Abécédaire d’un théâtre du dépassement Parallèlement au spectacle Né(e)s de ta lèvre, Barbara Bouley-Franchitti travaille actuellement sur un Abécédaire du théâtre du dépassement. Résonnances de la pédagogie de Madeleine Marion, ceux et celles qui souhaitent témoigner de cet enseignement singulier peuvent nous contacter. Un recueil fait pour les « aspirants acteurs » et pour tous ceux qui sont amoureux des questions de transmission de l’art théâtral. Portraits sonores Dans le cadre de notre programme de recherches survivance des rites théâtraux (mémoires et vagabondages), programme conventionné par la région Ile-de-France, nous poursuivons nos portraits sonores. Un projet conçu et réalisé par Barbara Bouley -Franchitti, avec la complicité à la prise de son et au montage de Nadège Milcic, afin de faire mémoire de notre métier, de tisser du lien et de la transmission à travers des rencontres sensibles. Après l’interview du photographe Nicolas Treatt, nous vous proposerons prochainement celle du pédagogue et auteur du livre Le jeu verbal, Michel Bernardy. Ces portraits sont diffusés dans l’émission Arfm sur notre radio partenaire FPP (106.3). Projets en cours Atelier Correspondances sonores Proposé par Nadège Milcic et animé par Véronica Collalti et Rigobert Tamwa. Avec les classes de cinquième du collège Anne Franck à Antony (92) et des élèves du collège Mendong à Yaoundé (Cameroun), cet atelier privilégie les échanges à distance en faisant interagir les connaissances, les impressions, et en combattant les idées reçues entre des élèves français et camerounais. >nov. 2010 à juin 2011 > En savoir plus Atelier Cartes postales sonores Proposé par Nadège Milcic et animé par Véronica Collalti. Avec des élèves de seconde du lycée technique Vilgénis à Massy (91), l’idée est de créer un paysage et un langage sonores qui permettront à ces lycéens de parler de leur ville, leur établissement, ou encore de leur environnement. Une liberté thématique qui développe la curiosité de chacun des élèves, tout en les initiant à la réalisation d’un projet sonore. >nov. 2010 à mars 2011
Atelier Réalité/Fiction
Proposé et animé par Marie Tavernier. Avec les classes de première du lycée Henri Wallon à Aubervilliers (93), Marie Tavernier propose une initiation à la réalisation d’un court métrage. Ces « correspondances filmées » - fictionnelles ou réalistes et intimistes – se feront entre des lycéens qui voyagent à Venise en février 2011 et ceux qui restent à Aubervilliers. Afin de nourrir cette proposition des élèves, une série d’extraits de films s’inspirant de cette forme de récit leur sera présentée. >nov. 2010 à juin 2011
Atelier en milieu spécialisé
Animé par Gaëlle Le Courtois. A l’hôpital de jour du Perreux (94), Gaëlle Le Courtois propose d’utiliser les outils de l’art dramatique, comme la marionnette, le travail du chœur et des personnages, afin que les enfants hospitalisés mettent en scène leur esprit et leur corps à partir un texte de Catherine Anne ,« Petit ». Avec une grande liberté d’expression, cet atelier a pour objectif de (re)donner confiance à ces enfants afin qu’ils puissent affronter sans peur le regard des autres. >sept. 2010 à juin 2011 Conversation avec... Marie Tavernier, réalisatrice et intervenante vidéo à l'occasion de ses ateliers Réalité/Fiction Aurélie Steunou-Guégan : Peux-tu nous retracer en quelques étapes ton parcours professionnel ? Marie Tavernier : Après une formation à la faculté, j’ai commencé ma vie professionnelle en Afrique, au Gabon précisément, en tant qu’assistante-réalisatrice pour une fiction. Ensuite, j’ai été chef monteuse, pour des documentaires. Et aujourd’hui, je travaille toujours dans le montage. Je réalise également des films documentaires. A.S.G : Tu as réalisé récemment le beau documentaire Délaissé - que nous avons beaucoup aimé. Qu’as-tu eu envie de raconter à travers ce film ? M.T : C’est une question difficile…Dans ce documentaire, j’ai voulu mettre en avant l’idée que l’homme est surtout le premier élément de création, un être et même une force de création. L’idée principale de Délaissé, c’est de remettre l’homme au centre de son paysage, de son environnement originel. A.S.G : Sur quels projets travailles-tu en ce moment ? M.T : Comme l’année dernière, j’anime des ateliers au lycée Henri Wallon à Aubervilliers. L ‘an passé cet atelier s’appelait Images fixes / Images mobiles et, après avoir visionné plusieurs extraits de films, nous avions réalisé avec les élèves trois courts-métrages. Cette année, les ateliers s’intitulent Réalité/Fiction et concernent trois classes de première. C’est un projet plus structuré, soutenu par trois enseignants, qui est devenu une option facultative pour ces lycéens. Je travaille avec des groupes d’environ dix élèves. J’aime l’idée de travailler avec des petits groupes car ainsi chacun réalise, provoque quelque chose de singulier et se surprend aussi. C’est la conscience de cette surprise que chacun peut exprimer qui m’importe au fond. Plongée dans une recherche avec la réalisation du documentaire Délaissé, j’ai toujours le désir, avec ces ateliers de travailler sur la notion de paysage. Une notion vaste et donc ouverte aux propositions des élèves. A.S.G : Quels sont tes activités au sein de la Cie Un Excursus ? M.T : J’y suis intervenante pour ces ateliers justement et participe à tous les projets liés à l’image, la vidéo. Je travaille au montage de tous les films de la Cie. A.S.G : Quelle démarche as-tu adoptée pour tes ateliers Réalité/Fiction ? M.T : Cette année le point de départ ce sont des « lettres filmées ». Deux classes partent à Venise pour Réalité/Fiction et une classe reste à Aubervilliers. Autour de ce voyage, je vais monter avec les participants des lettres filmées - autrement dit des correspondances vidéo - entre les élèves qui vont rester à Aubervilliers et ceux qui partent à Venise, des lettres qui esthétiquement pourront se rattacher à la réalité ou à la fiction. Les images prises pas les élèves partis à Venise pourront faire l’objet d’un montage au retour en France. Le projet est en cours, il faut donc encore régler plusieurs détails. Comme je le disais tout à l‘heure, le plus important c’est que chacun se surprenne et s’investisse dans un projet concret. Que chacun réalise un projet filmique personnel. ASG : Aimerais-tu développer dans l’avenir d’autres ateliers liés à la vidéo ? M.T : Oui, complètement. Mais toujours avec de petits groupes d’élèves. Je ne sais pas encore ce que va donner, en terme de résultat, le projet d’atelier de cette année. Nous sommes dans l’expérimentation. Mais j’aime beaucoup cette idée de lettres filmées et souhaiterais mettre en place prochainement avec la compagnie, un projet de correspondances vidéo à l’instar de ce qui se fait déjà avec le projet de Nadège Milcic : « Correspondances sonores ». A.S.G : A suivre donc… Depuis sa création par le metteur en scène Barbara Bouley-Franchitti en 1999, la compagnie Un Excursus conçoit des programmes de recherches et met en œuvre des chantiers-laboratoires qui réunissent plusieurs disciplines artistiques. Des longs travaux de réflexions, menés par des universitaires et des artistes reconnus ou amateurs, naissent des espaces ou des lieux inédits de représentations et plusieurs spectacles-essais traversés par les arts vivants et visuels. Comme un voyage poétique incertain, son parcours est constitué d’excursions expérimentales et non d’une succession de productions. Consciente du rôle pédagogique et philosophique de l’art, l’association œuvre pour la mise en place d’initiatives artistiques innovantes et pérennes en faveur de l’accès des jeunes les plus défavorisés aux formations artistiques d’envergure tant en France qu’en Afrique. Un Excursus est conventionnée par la région IDF, subventionnée par le CG 92 et sur projets par le CG 93 et la ville d’Aubervilliers.
http://www.unexcursus.fr/index.html Contacts Un Excursus un.excursus@wanadoo.fr 01 64 48 69 34

mercredi 19 janvier 2011

prochaine émission Aubervilliers Radio



Proxima émission Aubervilliers Radio :

Ce vendredi 21 janvier (16h30/18h00 sur 106.3 ou www.rfpp.net )

Au programme :

Jean Karim, Jean Mohamed et Jean Hakim vous invitent au Richy Club !

Selection musicale toute chaude pour vos oreilles…suspense…

Ce programme proposé par nos trois compères sera entremêlé par des extraits sonores d’un atelier radio initié par Jean-Nadège. Ces ateliers ont été mené auprès d’enfants (8/10ans) du quartier Vallès/La frette à Aubervilliers à la boutique de quartier du même nom et qui accueille notre association. Ils ont en quelques heures(3/4), avec Nadège découvert la manipulation du matériel d’enregistrement, l’exploration sonore et joué aux apprentis journalistes ! Vous découvrirez le montage sonore qui a été fait de ces interventions enfantines pleines d’humour !

Et puis des extraits audios que des autrices/auditeurs nous ont fait parvenir, de ce qui les a fait rire ou toucher : Chouaf le voyant, le docu Gentils enfants d’Auber

Cette émission est réalisée et montée par Nadège.

Nous en profitons pour vous signaler la venue d’un nouveau membre au sein de AR.fm et lui souhaiter la bienvenue : Latif, que vous retrouverez prochainement à l’antenne !

Bonne écoute !

L’équipe AR.fm



jeudi 13 janvier 2011

vendredi 7 janvier 2011

emission Aubervilliers Radio


aujourd'hui vendredi 7 janvier (16h30/18h00 sur fpp 106.3 ou en streaming sur www.rfpp.net ) Sommaire : Parcours de vie de Denise Montbailly Clin d'œil sur la Décennie passée avec Le café de la mere Odette (Didier DAVOUST s'entretient avec Mariama ,animatrice d'ARFM dans les Années 2003/2004 ) Cette émission est réalisée, montée et présentée par Daniel. L'équipe AR.fm vous souhaite une bonne écoute!

jeudi 6 janvier 2011

Contes de Pouchkine


Contes de Pouchkine
Nicole Docin-Julien & Nathalie Tavernier
les 7 et 8 janvier
Il y a longtemps de cela, un Tsar, curieux de témoigner des capacités intellectuelles des Noirs, fit élever un petit Africain à la Cour de Russie. Il était une fois, trois générations plus tard, Alexandre Pouchkine, écrivain et conteur, illustre arrière petit-fils de cet ancêtre au singulier destin. Nicole Docin-Julien, contes Nathalie Tavernier, chant et musique Illustration ci-contre : Ivan Bilibine. Le conte du tsar Saltan. La citadelle de blanche pierre. Musée national Pouchkine de Saint-Pétersbourg
Théâtre de la Vieille Grille
1, rue Puits de l'Ermite
75005 PARIS

http://www.vieillegrille.fr/